­

L’Aérotropolis : Imaginer les villes-aéroports du futur

­

Après l’âge d’or des avions dans les années 50, est-ce l’âge d’or des aéroports?

­

L’aéroport est généralement un passage obligé dans un voyage, au travers duquel on file aussi vite que possible. Et s’il devenait une destination en soi? Le concept n’est pas nouveau ni fictif. D’importants aéroports à travers le monde ont établi des plans de développement pour étoffer leur attractivité - des cinémas, bars, restaurants gastronomiques et boutiques jusqu’aux hôtels et salles de réunions d’affaires, et même d’ambitieux projets de développement pour le quartier environnant. Le résultat? L’aérotropolis.

L’aérotropolis Taiwan Taoyuan

L’aérotropolis est une métropole où l’aéroport est au cœur des activités. Le développement urbain, l’infrastructure et l’économie gravitent autour de celui-ci. En bref, une ville-aéroport. Les aéroports sont à la croissance urbaine et commerciale du 21e siècle ce que les autoroutes ont été au 20e siècle, les chemins de fer au 19e siècle et les ports au 18e siècle. « L’activité urbaine tourne autour de l’aéroport, les gens vivent dans l’aérotropolis, et la croissance économique suit la croissance de l’aéroport. Ce dernier étant au centre, son propre développement et son succès sont essentiels », explique Frank Lin, directeur général chez WSP à Taiwan. « Le gouvernement de Taiwan a lancé le plan d’aérotropolis de Taoyuan, dans lequel s’inscrit notre travail sur le Terminal 3. Cela prendra probablement une décennie pour réaliser la vision du gouvernement. » Une fois complété, le projet couvrira 68 km2 et devrait engendrer la création de 300 000 emplois et une augmentation de 10% du PIB du pays.

Alors que l’on voyage de plus en plus en avion, l’infrastructure adjacente doit aussi être adaptée à cet essor. Parmi les exemples d’aérotropolis réussies, on compte Schiphol à Amsterdam, aux Pays-Bas, Heathrow à Londres, au Royaume-Uni, et Changi à Singapour. Au-delà d’une expérience exceptionnelle à l’aéroport même, ces destinations ont été soigneusement conçues pour offrir des modes de transport efficaces et rapides, et pour que tout ce dont les visiteurs et résidents ont besoin soit disponible dans un périmètre rapproché. 

The Jewel at Changi Airport, Singapore

Le Jewel de l’aéroport international Changi intègre la nature à l’intérieur du terminal, avec le plus grand jardin intérieur de Singapour, un spectacle de son et lumière et une tour de pluie tourbillonnante. Offrant à la fois des marques internationales et des boutiques locales, l’expérience de magasinage propose aussi des concepts immersifs et multisensoriels. Réalisé en partenariat avec le plus grand développeur de centres commerciaux d’Asie, CapitaLand Mall, le Jewel occupera 35 000 m2, dont 90 000 m2 de boutiques, 21 700 m2 de jardins intérieurs et divertissement, un hôtel et un stationnement de 2 500 places. WSP est consultant MEP et responsable de l’évaluation par les pairs en génie civil et structures pour le projet.

L’aéroport intelligent

L’aéroport a un important rôle à jouer pour devenir une destination appréciée. Voilà où l’aéroport intelligent entre en scène. « L’aéroport intelligent offre un moment agréable aux voyageurs, de leur arrivée à leur départ. Les géants de la technologie présentent l’aéroport intelligent comme une solution technologique, mais il faut d’abord penser aux besoins opérationnels et à comment l’aéroport définit ses services. Ensuite on peut en découler la vision d’un aéroport intelligent. En tant que consultants, nous traçons la feuille de route de développement stratégique et nous aidons les clients à réaliser leur vision. C’est ce que nous faisons pour l’aéroport international Taoyuan à Taiwan », dit Frank Lin.

La technologie arrive ensuite. « Nous utilisons les technologies de l’information et de la communication (TIC) pour fournir au voyageur les informations concernant son environnement et éliminer l’incertitude, qui cause le stress. Par exemple, on peut proactivement envoyer au téléphone intelligent du voyageur les renseignements au sujet de son voyage, du transport au sol, de la météo, des réglementations qui s’appliquent aux étrangers, etc. Une application mobile donne facilement toutes ces informations. C’est un exemple du travail que nous effectuons pour le projet du Terminal T3 de l’aéroport Taoyuan. » La manutention des bagages, le déplacement des personnes, la planification des arrivées et des départs – tous ces éléments logistiques doivent être sans heurts pour que l’expérience du voyageur soit agréable. Les aéroports Heathrow et Schiphol proposent notamment des bornes libre-service pour la validation biométrique des passeports grâce aux technologies de reconnaissance faciale.

Il n’y a aucun doute que les aéroports et leurs environs poursuivront leur développement. On peut aussi prévoir que les gens passeront davantage de temps à l’aéroport. Reste à déterminer comment on s’assurera que ce temps passé à l’aéroport soit plus agréable.

 

Frank Lin a récemment donné une conférence lors de Passenger Terminal Expo à Amsterdam, aux Pays-Bas. En compagnie de Philip Liao, Directeur de projet senior chez TIAC, il a discuté du concept du terminal T3 de l’aéroport international Taoyuan de Taiwan et, ultimement, de l’intégration avec les terminaux T1/T2 pour réellement devenir un aéroport intelligent en Asie.