Avec grâce et dignité, planification adaptée aux aînés

Les répercussions du vieillissement de la population seront importantes pour une grande majorité de la société, notamment les services publics, les infrastructures et le marché de la main-d’œuvre.

Des villes adaptées aux aînés

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que, d’ici 2050, la proportion de la population mondiale âgée de 60 ans et plus doublera, passant de 11 % en 2006 à 22 %. Au Canada, le recensement de 2016 indique que, pour la première fois dans l’histoire du pays, la population compte plus d’aînés de 65 ans et plus, que d’enfants de 14 ans et moins. Les projections pour 2056 indiquent que les aînés compteront pour 30 % de la population canadienne.1 L’approche Conçu pour l’avenir de WSP nous invite à envisager clairement le futur et à le concevoir dès aujourd’hui.

Les répercussions du vieillissement de la population seront importantes pour une grande majorité de la société, notamment les services publics, les infrastructures et le marché de la main-d’œuvre. Par exemple, les gouvernements devront réfléchir sur les moyens de communiquer efficacement leurs programmes à une population dont le niveau de connaissances informatiques varie énormément. Les planificateurs de réseaux de transport et d’espaces publics devront tenir compte des besoins d’une proportion grandissante d’usagers à mobilité réduite. La formation et la gestion en milieu de travail devront être adaptées à une population de travailleurs ayant dépassé l’âge habituel de la retraite.

Pour aider les collectivités à s’adapter de façon proactive à cette tendance démographique, l’OMS a établi un cadre de travail détaillé en matière de planification des villes qui sera adapté aux aînés. Ce cadre s’articule autour de huit domaines de la vie urbaine, et intègre des méthodes de planification dites « douces » et « fortes » : espaces extérieurs, bâtiments, transports, logement, participation sociale, respect et inclusion sociale, engagement civique et emploi, communication et information, soutien communautaire et services de santé.2

 

Les plans d’action d’aménagement de villes qui conviendront aux aînés

Depuis 2014, se fondant sur le cadre d’orientation de l’OMS, le personnel de WSP a collaboré avec huit municipalités de la Colombie-Britannique et de l’Ontario pour mettre en œuvre des plans d’action d’aménagement de villes qui conviendront aux aînés, afin d’aider ces communautés à faire face aux défis associés au changement démographique. Nos projets ont remporté des prix provinciaux en Ontario et les initiatives découlant de ces projets ont reçu des bourses de financement en Ontario et en Colombie-Britannique. Nous sommes, d’ailleurs, à débuter des processus similaires pour d’autres municipalités de l’Ontario ainsi qu’en Nouvelle-Écosse.

Les communautés dans lesquelles nous avons travaillé sont aussi bien rurales qu’urbaines, et leur taille varie de petits villages de 650 habitants à de grandes villes multiculturelles, de près de 600 000 personnes. En tout et partout, nos projets de collectivités des villes adaptées aux aînés ont touché pas moins de 730 000 personnes. Nous travaillons de concert avec les administrations municipales et les intervenants locaux pour cibler les forces et les possibilités d’amélioration pour chaque municipalité, toujours selon la perspective du développement de collectivités pour nos aînés. Nous collaborons pour déterminer les actions et les stratégies à entreprendre, qui feront de ces communautés des endroits où il fait bon vivre, à chaque stade de la vie.

img-seniors-expo

 

La vision de ville adaptée aux aînés

La vision de ville adaptée aux aînés s’applique dans de nombreux domaines de la vie urbaine qui s’entrecroisent. Parmi ceux qui se sont révélés importants dans nos projets, notons :

Planification du développement : La planification selon la vision de ville adaptée aux aînés vise à établir des politiques qui favoriseront des collectivités complètes, adaptées à des résidents de tous âges. Par exemple, la ville de Caledon, en Ontario, révisera ses politiques officielles dans le but d’atteindre les objectifs de collectivités qui conviendront aux aînés établis dans la région de Peel. Les nouvelles politiques visent à garantir que la conception des communautés en croissance intègre de nombreux types d’habitation et favorise l’utilisation de modes de transport autres que la voiture personnelle.

Design urbain et travaux publics : La planification selon la vision de ville adaptée aux aînés comprend des orientations en matière de design urbain et des pratiques de travaux publics favorisant l’aménagement d’espaces inclusifs. Par exemple, selon les recommandations formulées dans son plan de ville adaptée aux aînés, la ville de North Bay, en Ontario, a révisé ses pratiques de travaux publics et exploré les méthodes possibles d’entretien hivernal des trottoirs et des arrêts d’autobus, afin d’améliorer l’accessibilité et la sécurité des personnes à mobilité réduite.

Age-friendly Communities

Planification des transports : La planification de ville adaptée aux aînés intègre par ailleurs des politiques et des infrastructures de transport améliorant l’accessibilité de tous les résidents à l’emploi et aux services. À titre d’exemple, pour répondre à un objectif ciblé dans son plan, la municipalité de St. Charles, en Ontario, et des partenaires communautaires ont reçu du financement pour mettre en place un réseau de transport communautaire. Ceci a permis d’améliorer l’accessibilité aux services de santé et commerciaux pour les résidents des secteurs ruraux qui ne conduisent pas.

Parcs et loisirs : Selon la vision de ville adaptée aux aînés, la planification des loisirs et les relations avec les organismes communautaires sont mises à contribution pour favoriser l’inclusion et réduire l’isolement. Par exemple, le projet de planification pour la municipalité de Keremeos, en Colombie-Britannique, a reçu du financement pour l’aménagement d’un espace extérieur de conditionnement physique favorisant une utilisation active du parc municipal par les aînés.

Age-friendly Communities

Communications : La planification de ville adaptée aux aînés envisage des pratiques de communication qui favorisent une meilleure diffusion d’information sur les programmes et services, augmentent l’engagement civique et appuient les mesures de mise en place de communautés pour nos aînés dans d’autres domaines importants. Ainsi, pour atteindre l’un des objectifs de son plan de ville adaptée aux aînés, la municipalité de Dubreuilville a envisagé la publication croisée d’information municipale et communautaire dans toute une gamme de formats de communication accessible pour des utilisateurs aux aptitudes de lectures et numériques variables.

Partenariats communautaires et gouvernementaux : La planification de ville adaptée aux aînés intègre des moyens pour les différents intervenants d’améliorer leur collaboration, pour mettre en place une gamme de services communautaires et de santé efficaces. Par exemple, dans le comté de Frontenac, en Ontario, des partenariats ont été établis entre la municipalité, des promoteurs immobiliers locaux et des organismes communautaires œuvrant auprès d’aînés pour construire des logements pour personnes âgées à petite échelle, accessibles et abordables sur le territoire.

Age-friendly Communities
 

L’approche Conçu pour l’avenir de WSP

L’approche Conçu pour l’avenir de WSP nous invite à envisager clairement le futur et de le concevoir dès aujourd’hui. Nous continuons d’approfondir nos connaissances dans nos projets de villes qui conviendront aux aînés et, ce faisant, WSP se positionne de plus en plus favorablement pour aider les communautés à s’adapter aux tendances démographiques futures. D’ici 2050, plus de 10 millions de Canadiennes et Canadiens âgés de 65 ans et plus voudront vivre dans des communautés adaptées à leurs besoins. C’est pourquoi il faut commencer la planification dès maintenant.

Emily Sangster, MCIP, RPP
Planificatrice de projet

Nadia De Santi, MCIP, RPP
Gestionnaire principale de projet

Plus sur ce sujet