Échangeur Turcot – Gestion dynamique et intelligente des eaux pluviales

Construction of numerous water management structures, including surface retention ponds, line retention, flow controllers and two pump stations.


Emplacement

  • Montréal, Québec, Canada

Secteurs

  • Eau
  • Routes et autoroutes
  • Infrastructures Municipales et Urbaines
  • Voir tout

Service

  • Génie des eaux
  • Conception de routes et d’autoroutes
  • Planification des transports
  • Voir tout

Client

Statut

  • Ongoing


The Turcot interchange is located in the heart of Montreal and was built more than 50 years ago. Some 300,000+ vehicles rely on it per day and the structures were nearing the end of their useful life. WSP was awarded the detailed design, including the stormwater management for the project. Consequently, construction of numerous water management structures was planned, including surface retention ponds, line retention, flow controllers and two pump stations.

Le réseau de drainage du projet Turcot est tributaire du réseau de collecte des eaux pluviales et domestiques de la Ville de Montréal (VDM), et plus particulièrement des collecteurs Saint-Pierre haut et bas niveau (réseau combiné). Ceci a donc soulevé plusieurs défis en lien à la capacité hydraulique du réseau de collecte de la Ville de Montréal, au contrôle des débordements au fleuve Saint-Laurent et aux répercussions en termes d’inondations dans les zones limitrophes. Ainsi, WSP devait en particulier s’assurer que la gestion des eaux pluviales prévue respecte les exigences environnementales ainsi que celles de la Ville de Montréal, et que l’impact du projet ne sera pas négatif sur le réseau municipal, en termes de débits de pointe, de niveau piézométrique aux collecteurs et de bilan annuel.

Au cours de la réalisation des études et analyses de la gestion des eaux pluviales, il a été démontré qu’il serait bénéfique d’incorporer les deux stations de pompage prévues (SP-01 et SP-02) pour le projet Turcot CC au système de gestion intelligent de la Ville de Montréal. En effet, sur l’ile de Montréal un système informatique opère tous les ouvrages d’interception selon un mode de gestion intelligente basé sur les prévisions de précipitations, dans le but d’optimiser l’utilisation de la rétention disponible afin de minimiser les débordements au fleuve. Ainsi, l’intégration des deux stations de pompage au système automatisé de gestion dynamique de la Ville de Montréal (CIDI, Contrôle intégré des intercepteurs) permet d’optimiser le volume de rétention disponible pour le contrôle des débordements et d’améliorer le bilan annuel (réduction des volumes débordés au fleuve par le collecteur Saint-Pierre).

Concepts et installations

L’objectif de la gestion dynamique des stations de pompage est d’optimiser les ouvrages de gestion des eaux pluviales afin de protéger les infrastructures autoroutière et municipales tout en réduisant les volumes de débordement au fleuve St-Laurent.

Deux exutoires ont été prévues pour les stations de pompage, soit le collecteur Saint-Pierre et un futurs milieu humide artificiel. L’objectif de pomper les eaux vers le milieu humide est d’assurer une recharge hydrique du milieu humide pour éviter son asséchement, un trop plein est prévu au milieu humide vers le collecteur Saint-Pierre. Lorsque le milieu humide est saturé, une chambre de dérivation automatisée (faisant parti du système de gestion dynamique des stations de pompage) dévie les eaux vers l’exutoire au collecteur Saint-Pierre.
Afin de pouvoir faire la gestion intelligente des stations de pompage, plusieurs installations particulières ont été nécessaires;

  • Les station de pompage ont été intégrés au système automatisé de gestion dynamique de la Ville de Montréal permettant ainsi un contrôle des stations en fonction des prévisions météorologiques;
  • Des sondes de niveaux ont été installées à l’intérieur de stations de pompage, au collecteur et au milieu humide afin de connaître en temps réel les niveaux d’eau dans les ouvrages de rétention et aux milieux récepteurs;
  • 4 pompes à haut débit ont été installées dans chaque station de pompage;
  • 2 pompes à faible débit pour ont été installé à la station SP-01 pour le pompage vers le milieu humide.

Toutes ces installations permettent de créer le système intelligent pour la gestion dynamique des stations de pompage. Ce système permet par exemple d’augmenter le débit de rejet vers le collecteur lorsque celui-ci n’est pas à pleine capacité afin de libérer du volume disponible dans les bassins de rétention en prévision d’une pluie de forte intensité. À l’inverse il est possible de retenir les eaux dans les bassins de rétention alors que le collecteur est en charge.

Ouverture et collaboration pour protéger l’environnement

La réalisation de ces ouvrages n’aurait pu être menée à terme sans l’excellente collaboration entre les parties (MTQ, MDDELCC, Ville de Montréal et KPH Turcot). En effet, dans l’avancement de ce concept, plusieurs intervenants ont dû travailler ensemble pour arriver à un consensus sur un concept innovateur qui va au-delà des standards de conception. L’ouverture des partie prenante à mener à un projet bénéfique pour l’environnement et conçu pour l’avenir.