Travaux souterrains pour améliorer la fonctionnalité de la gare tout en préservant l’environnement bâti.


Emplacement

  • Toronto, Ontario, Canada

Secteurs

Service

  • Contrôle de projet ou de programme
  • Assurance qualité
  • Matériels d’ingénierie, essai & gestion de la qualité
  • Voir tout

Client

  • NORR

Statut

  • Termine

Architecte

  • NORR

Reconnue comme site patrimonial national, la gare Union constitue la porte d’entrée principale de Toronto et la plaque tournante de transport multimodal de passagers la plus achalandée et imposante au Canada, en vertu du quart de millions de gens qui y transitent chaque jour. L’objectif du projet visait à accroître la fonctionnalité du transport de la gare, à apporter des améliorations aux immobilisations et à moderniser les installations de sorte qu’elles deviennent un lieu de destination de choix, et ce, tout en préservant et en restaurant les éléments patrimoniaux pour conserver son caractère historique national. L’expansion de ce lieu de confluence des passagers, l’amélioration des services et la création d’un espace de commerce au détail viable ont constitué un énorme défi en raison de la grande envergure du site ainsi que des contraintes de conservation du patrimoine.

NORR, la firme d’architectes et d’ingénieurs du projet, a d’abord engagé WSP pour consolider les rapports géotechniques et géoenvironnementaux de la gare Union. Cette phase du projet, dont la valeur s’élève à 900 millions de dollars, exige de « creuser » le sous-sol existant du bâtiment historique de trois à quatre mètres supplémentaires pour accueillir le nouveau hall de gare et la jonction à la station de la TTC attenante.

Comme de nombreux autres projets au centre-ville de Toronto, il était nécessaire de tenir compte du fluage de la roche qui représente un risque exceptionnellement élevé de pression latérale sur les murs du tunnel, par un phénomène appelé « compression des roches ». Une analyse des interactions de la structure du sol a été réalisée afin de quantifier le véritable impact potentiel d’un mouvement de terrain sur les tunnels. Cette tâche est associée à un suivi détaillé du mouvement actuel de la roche dans les tranchées du tunnel. Afin d’atténuer les répercussions de l’excavation du roc à proximité des fondations existantes, une approche novatrice a été imaginée, qui consiste à creuser des trous environ trois mètres à l’écart de l’excavation prévue et d’y faire passer des câbles d’acier pour trancher le schiste argileux. Cette méthode a permis d’obtenir des surfaces rocheuses verticales parfaitement intactes, presque polies.

La portée de notre mandat a ensuite été élargie pour inclure l’ingénierie de la valeur de plusieurs aspects des travaux, notamment les micropieux de soutien des colonnes existantes (qui supportent la circulation ferroviaire au-dessus), le soutien de l’excavation pour le chevalement du périmètre, le tunnel d’évacuation interne et la classification des déchets. L’équipe de projet a également fourni les services d’assurance qualité de la construction, incluant les essais sur le béton et le coulis, l’inspection d’étanchéité, les essais sur le renforcement et les ancrages, en plus des essais de charge.

Nous avons réalisé l’inspection et les essais de la structure d’acier, de la résistance aux incendies, du béton et de l’étanchéité des composants de l’enveloppe du bâtiment situés sous le niveau du sol et au-dessus du niveau du sol. WSP a aussi inspecté la toiture de verre et les rénovations de la toiture, en plus d’offrir des services d’évaluation de la condition des colonnes de la structure existante, des murs ainsi que des dalles du plancher. Des services de résistance aux charges de la structure ont également été fournis à de nombreux endroits du site afin d’en déterminer la capacité. De plus, un suivi des vibrations et de l’affaissement a été réalisé pour l’excavation de la structure proposée du bâtiment et la démolition de toutes les structures existantes du site.

 

Notre Approche

Notre équipe a en outre assuré la gestion de projet ainsi que la conception du système de sécurité, soit un réseau de caméras en circuit fermé pour tout le bâtiment, un système de contrôle de l’accès pour le périmètre de l’édifice et des tours de bureaux, en plus de mettre en place des mesures de sécurité physique antiterroristes sur le site. Le nouveau système de sécurité est commandé à partir d’un centre des opérations neuf à l’intérieur du bâtiment, et un nouveau centre d’opération d’urgence servira de centrale de commande pour les premiers répondants en cas de faille de sécurité. Ce projet de 10 millions de dollars portait également sur l’installation d’un système de barrière pour véhicules autour de l’édifice ainsi que de mesures de sécurité antiterroristes additionnelles.

Rôles

  • Enquête géotechnique
  • Enquêtes environnementales
  • Micropieux
  • Assurance qualité
  • Inspection et essai des matériaux
  • Consultant en sûreté
  • Gestion de projet