Le One World Trade Center est le plus grand bâtiment de l'hémisphère occidental et le troisième plus haut bâtiment au monde. Ce monument unique est la nouvelle marque distinctive du ciel de New York. 


Emplacement

  • New York, États-Unis

Secteurs

  • Immeubles de grande hauteur
  • Bâtiments commerciaux et à usage mixte
  • Voir tout

Service

Client

  • Port Authority of New York and New Jersey

Statut

  • Achevé en 2014

Architecte

  • Skidmore, Owings & Merrill (1 and 7 WTC) , Rogers Stirk Harbour + Partners (3 WTC)

Le plus grand bâtiment de l'hémisphère occidental

Que ce soit par son architecture grandiose et sa structure révolutionnaire ou par le fait qu'il a profondément touché la vie des New Yorkais, le One WTC se distingue comme l'un des projets de construction les plus célèbres au monde.

Regardez la vidéo sur la construction du One World Trade Center (sous-titres français disponibles) :

Après le 11 Septembre, il régnait une certaine inquiétude au sujet des gratte-ciel. Nous avions ce souci constamment en tête alors qu’on cherchait une façon de restituer la confiance envers la construction de bâtiments de grande hauteur
Mike Mennella, Tishman Construction

Simplicité et géométrie

Le bâtiment One WTC occupe une superficie au sol de 200 pieds carrés, dimensions identiques à celles des tours jumelles. À 20 pieds au-dessus du sol, ses coins commencent à s'incliner légèrement vers l'intérieur. Rendu au 104e étage sommital, le plan d'étage prend de nouveau une forme carrée, cette fois-ci un peu plus petite et retorse de 45 degrés. À mi-hauteur, il devient un octogone parfait. De la base au parapet, le bâtiment s'élève à la même hauteur que les tours jumelles, 1 368 pieds [417 m], avant le mât au sommet qui le propulse à une hauteur de 1 776 pi [541 m], nombre symbolisant l'année à laquelle fut signée la Déclaration d'indépendance, et qui lui confère le statut de plus haute tour de l'hémisphère occidental.

« Nous avons toujours pensé que ce bâtiment devait incarner la simplicité et la géométrie », affirme l'architecte TJ Gottesdiener, associé directeur chez Skidmore, Owings & Merrill (SOM), qui a mené l'équipe de conception. « Nous nous sommes efforcés de lui donner une apparence aussi nette, robuste et grandiose que possible, ce qui signifiait viser la plus grande simplicité. Toutefois, le bâtiment est loin d'être simple. »

Une réinvention de l'ingénierie structurale et un regain de confiance envers les gratte-ciel

Le projet a eu un effet révolutionnaire sur l'ingénierie structurale en redéfinissant la manière dont les tours sont construites à New York. Puisque l'équipe du projet a œuvré pour faire de One WTC le bâtiment le plus sécuritaire jamais construit ainsi que pour rétablir la confiance envers les gratte-ciel, elle a pu mettre au point de nouvelles techniques et technologies depuis lors adoptées dans les codes du bâtiment de la ville et pour la construction à l'échelle mondiale.

Hauteur
541 m
Béton
14,000 PSI
sous terre
500 000 pi²
Engineering One World Trade Center- structural engineering

Une conception en vue d'un code qui restait à être écrit

« Après le 11 septembre, on a simplement cessé de construire », souligne Ahmad Rahimian, directeur des constructions à WSP à New York, entreprise chargée de la conception structurelle pour One WTC. « Toute la communauté du génie et de la construction tentait de comprendre l'incident afin d'en tirer des leçons pour améliorer la construction des futurs bâtiments. Nous savions que les codes du bâtiment actuels ne suffiraient pas. Nous avons donc dû concevoir un bâtiment en fonction d'un code qui restait à être écrit. »

Pour ce faire, l'équipe a examiné les meilleures pratiques provenant de partout au monde et discuté avec les services d'urgence ainsi qu'avec les concepteurs de systèmes d'urgence. Cependant, à la base, il s'agissait d'un appel au jugement selon Yoram Eilon, vice-président principal des constructions chez WSP à New York. « Nous n'avons pas voulu établir de nouvelles règles trop conservatrices qui généreraient une importante hausse des coûts. » La démarche adoptée devait être raisonnable, tout en faisant face au problème, évidemment. » Heureusement, lorsque les nouveaux codes du bâtiment ont été rédigés, une grande part des solutions proposées par l'équipe ont été adoptées.

Structural Engineering on One World Trade Center

Une charpente hybride de béton et d'acier

La conception de One WTC est très différente de celle des tours jumelles. Ces dernières étaient supportées par des colonnes d'acier externes, tandis que One WTC possède une charpente hybride de béton et d'acier, qui doit sa force à un immense noyau de béton extrêmement robuste. Le noyau s'élève jusqu'aux étages sommitaux et sert de support principal pour que le bâtiment résiste à la force gravitationnelle, aux vents et aux charges sismiques. Il comprend également tous les moyens d'évacuation. Des poutres d'acier fixées dans le noyau de béton supportent les planchers, ce qui rend possibles de grandes étendues sans colonnes. Le noyau comprend deux escaliers d'accès interreliés ainsi qu'un escalier réservé aux secouristes. Ces derniers peuvent donc rapidement accéder à tous étages du bâtiment en cas d'urgence pendant que les gens sont évacués. Cette caractéristique représente maintenant la norme dans les codes du bâtiment new-yorkais.

Du béton plus solide que le roc

Le noyau est fait de béton ultra robuste : à 14 000 lb/po², il s'agit du béton le plus robuste jamais coulé à New York. « Ce béton est plus robuste que n'importe quelle roche », affirme M. Rahimian. Une telle robustesse a aussi permis de réduire l'épaisseur des murs, de maximiser la superficie locative et de réduire le poids des matériaux nécessaires. Puisque plus de la moitié du contenu en ciment a été remplacé par des sous-produits industriels, l'empreinte carbone du bâtiment a été davantage réduite. Qui plus est, 95 % de l'acier dans la charpente est recyclé, ce qui contribue à une certification environnementale LEED Or.

Une prolongation souterraine de la tour

En plus d'être dotée d'une structure impressionnante au-dessus du sol, la tour comporte également une structure souterraine importante et complexe, dont la construction a été une tâche herculéenne en soi. Les cinq étages souterrains du bâtiment ont, au total, une profondeur de 70 pi. Selon le plan directeur, il fallait construire la plus haute tour dans le coin nord-ouest du site, mais pour y arriver, il fallait passer les colonnes à travers des chemins ferroviaires souterrains entièrement opérationnels. « Sous la superficie de sol de la tour, il existe toute une cité », affirme M. Eilon. « Le One World Trade Center compte environ un demi-million de pieds carrés sous terre. Cette superficie uniquement surpasse celle de maints gratte-ciel. »

La conception d’un bâtiment n’est jamais facile. Celle d’un bâtiment de très grande hauteur est encore plus difficile. Et là nous devions concevoir un bâtiment de très grande hauteur à New York avec les yeux du monde entier rivés sur nous
TJ Gottesdiener, Skidmore, Owings & Merrill

Une façade unique certifiée LEED Or

Quoique la dimension souterraine soit principalement invisible aux yeux du public, la structure au-dessus du sol allait peut-être comprendre la façade la plus hautement visible au monde. Les architectes devaient par conséquent accorder une importance primordiale à l'esthétique. Hormis la taille du bâtiment, c'est la manière dont il reflète la lumière qui enchante le plus les passants. Une bonne luminescence, en quelque sorte, allège la présence imposante du bâtiment à l'horizon.

Cette luminescence est créée grâce à un vitrage de la base au sommet : l'extérieur du bâtiment est fabriqué d'un million de pieds carrés de verre spécialisé. Fort d'une haute valeur U, il assure un bon confort à l'intérieur du bâtiment et contribue à l'obtention de la certification LEED Or. Ce verre hautement transparent est recouvert d'une couche réfléchissante miroitante, qui produit un surprenant effet kaléidoscope. Les coins sont plaqués en acier inoxydable fini au laser, qui scintille au soleil.

Structural Engineering of One World Trade Center, New York

« Le bâtiment reflète le ciel et les structures environnantes. Lorsque le soleil plombe à la surface selon un certain angle, il devient complètement transparent », explique M. Gottesdiener de SOM. « Parfois, les murs dégagent une lueur orange vif ou rouge. C'est de toute beauté. »

Des espaces de bureaux baignés de lumière naturelle

Bien sûr, en dépit de son rôle symbolique et monumental, One WTC est un immeuble de bureaux commerciaux. À leur arrivée, les travailleurs remarquent immédiatement sa plus impressionnante caractéristique intérieure : un atrium de 50 pieds. Quatre étages d'installations mécaniques se situent directement au-dessus de ce dernier. À partir du vingtième étage, on retrouve des espaces de bureaux. Des étages d'installations mécaniques supplémentaires sont situés au-dessus du 71e étage, surplombés par un belvédère qui s'étend des étages 100 à 102.

« Le bâtiment doit servir d'environnement très stable et peu énergivore, dans lequel les gens se réjouiront de venir travailler », selon M. Gottesdiener. Quelques facteurs déterminants de cet attrait consistent en de hauts plafonds s'élevant à 9 pieds et 6 pouces, en des étendues sans colonnes mesurant jusqu'à 45 pieds du noyau au périmètre et en un vitrage de la base au sommet. « Nous voulions laisser entrer un maximum de lumière naturelle dans le bâtiment. Les gens ont uniquement besoin d'allumer les lumières 10 % du temps, car il y a déjà une abondance de lumière naturelle. »

Le Three World Trade Center, situé à l'opposé du mémorial et du centre culturel, cette tour culminera à 357 m. Dotée de 80 étages, elle aura un design inhabituel avec une structure d'acier découverte. L'édifice comprendra des étages de bureaux et des salles de marchés au-dessus des cinq niveaux de commerces. Son hall d'entrée sur trois étages offrira aux occupants et aux visiteurs une fenêtre panoramique donnant sur le mémorial.

Le Seven World Trade Center a été, en 2006, le premier bâtiment achevé sur le complexe du World Trade Center. Non seulement il a été construit rapidement, mais il comprend une multitude de caractéristiques de sécurité et environnementales jamais intégrées auparavant dans un gratte-ciel commercial. Les dix premiers étages abritent un poste électrique desservant tout le Lower Manhattan.