Restauration de l’ancien site minier New Calumet

Le site minier New Calumet, au Québec, Canada, est une ancienne mine de plomb, d’or, de zinc et d’argent abandonnée dans les années 1980 après une réhabilitation partielle.


Secteurs

Service

  • Gestion de Construction
  • Sols contaminés et remédiation
  • Ecologie et milieux naturels
  • Voir tout

Statut

  • Complete

En raison de sa fermeture incomplète, il y est resté des infrastructures instables, une aire de résidus miniers à ciel ouvert comprenant un barrage et des déchets miniers à découvert, lesquels représentaient un risque pour l’environnement et les collectivités de la région. Les bassins à résidus abandonnés et les résidus rocheux posaient aussi un risque pour les eaux de surface et les eaux souterraines. Le client, le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles du Québec, souhaitait réhabiliter le site et se réapproprier ces terres inutilisées pour restaurer le site afin de réduire le risque environnemental tout en améliorant l'esthétique et l'environnement naturel.

De quelles tendances futures avons-nous tenu compte ?

  • La valeur sociétale accrue d’espaces naturels sains et accessibles dans l’environnement naturel.
  • Les changements climatiques, notamment des précipitations de pluie d’une intensité et d’une durée croissantes ainsi que des températures estivales en hausse, ce qui augmente le risque de mobilité et de toxicité des polluants.
  • Risque pour la biodiversité : rehausser la biodiversité et réduire le potentiel de pollution.

Comment ont-elles été envisagées ?

WSP a agi à titre de consultant principal chargé de veiller à ce que la restauration soit réalisée en prenant en compte l’environnement local, le propriétaire du terrain et le voisinage.

Les parcs à résidus ont été reprofilés et une membrane géosynthétique d’argile bentonitique a été installée sur la surface de deux des trois parcs pour réduire l’infiltration d’eau et d’oxygène; cette intervention réduit le risque de génération d’eau acide et le risque que les contaminants se propogent vers les eaux de surface et les eaux souterraines. Le troisième parc à résidus a été muni d’une couverture à effet barrière capillaire pour maintenir la saturation des résidus et prévenir l’apport d’oxygène.

Notre solution a permis de préserver et d’améliorer la qualité du terrain marécageux qui traversait le site. Question de profiter au maximum des ressources existantes, la digue a été stabilisée, et le béton concassé provenant des infrastructures démolies a servi de remblai.

Pourquoi notre approche était-elle la meilleure ?

Nos concepts représentent des solutions innovatrices de restauration et de remise en état d’anciens sites miniers. Mais surtout, grâce à ce concept, nous avons préservé et amélioré la régénération naturelle déjà en cours, tout en apportant un soutien technique dans les endroits où il fallait intervenir pour remettre le site dans un état plus naturel.

Retombées positives

Le site a été restauré et remis dans un état permettant à l’environnement naturel de reprendre ses droits, faisant de sorte que les terres puissent faire l'objet d'un usage futur. Enfin, ce projet affiche les réalisations suivantes :

  • pas une seule blessure avec perte de temps durant le projet;
  • résultat final conforme aux règlements environnementaux du Québec et au certificat d’autorisation;
  • 600 m3 de béton concassé ayant servi de remblai;
  • 100 % de l’acier extrait pendant la démolition recyclé par l’entrepreneur général.