Upgrades at the Sainte-Angelique drinking water treatment plant in Saint-Lazare, Quebec, aimed to double water production capacity to 19 MLD without enlarging the plant building and staying within budget.


Secteurs

  • Environnement
  • Infrastructures Municipales et Urbaines
  • Eau
  • Voir tout

Service

  • Mise en service
  • Gestion de Construction
  • Traitement de l’eau potable
  • Voir tout

Valeur

  • 8 000 000 $

Statut

  • Terminé

Architecte

  • Dube Matte Architects

Mise en service en 1994, l’usine de traitement des eaux Sainte-Angélique a pour but de réduire les taux de fer et de manganèse naturellement présents dans les eaux souterraines. Les services de WSP ont été retenus pour moderniser l’usine et en augmenter la capacité, qui passerait de10,5 à 19 millions de litres d’eau par jour. WSP a réalisé les études préliminaires, les essais pilotes de traitabilité, la conception détaillée ainsi que l’administration des contrats pour les travaux de modernisation et d’expansion.

Les essais pilotes portaient sur les procédés de traitement physiques et chimiques, ainsi que sur le procédé d’élimination biologique du fer et du manganèse des eaux souterraines. À la lumière des résultats des essais, un procédé de traitement sans produit chimique a été privilégié. Le remplacement des filtres à oxydation/sable vert par des filtres biologiques a permis de presque doubler la capacité de production d’eau jusqu'à 19 millions de litres par jour, sans même avoir recours à des travaux d’agrandissement de l’usine. Parmi les autres avantages de cette technologie, notons la réduction importante de la quantité d’eau filtrée nécessaire pour le lavage à contre-courant des filtres et l’arrêt d’utilisation de permanganate de potassium, un produit chimique dangereux.

Les plans et devis ont été préparés conformément aux exigences contenues dans les nouvelles directives sur le traitement de l’eau potable. L’ingénierie de la valeur a été mise à profit afin de respecter le budget du client, ce qui comprenait entre autres notre participation à la présélection du fournisseur d’équipement de filtration biologique. L’un des plus grands défis a consisté à maintenir la production d’eau potable en tout temps malgré les travaux, une tâche particulièrement complexe lors du remplacement des filtres.

Quantité de puits
7
Capacité nominale
19 MLD
Population servie (jusqu’en 2025)
20 500
Réduction moyenne d’utilisation d’eau potable par année
200 000 m3
Réduction moyenne d’utilisation de permanganate de potassium par année
3 500 kg
Capacité de la nouvelle bâche de sortie
3,4 ML

Caractéristiques

  • Construction d’une nouvelle salle des eaux brutes à l’intérieur de l’usine.
  • Passage d’un procédé de filtration par oxydation/sable vert à un procédé de filtration biologique pour l’élimination du fer et du manganèse.
  • Construction d’une nouvelle salle des produits chimiques.
  • Remplacement du système de chloration au chlore gazeux par un système doseur d’hypochlorite de sodium.
  • Agrandissement de la bâche de sortie de l’eau potable, dont l’ajout de chicanes dans le réservoir existant.
  • Remplacement de deux pompes à vitesse fixe de 20 HP par deux pompes de distribution à vitesse variable de 75 HP chacune.
  • Remplacement complet du système de commande et des instruments, dont l’ajout d’un système de télémétrie aux puits.
  • Ajout d’un système d’alimentation d’urgence de 450 kW.

Innovations

En vertu de ces travaux, l’usine Sainte-Angélique est devenue la plus grande usine dotée d’un système d’élimination biologique du fer et du manganèse et l’une des seules dans toute la province à utiliser ce type de technologie sans produits chimiques.

Il suffit de 2 litres d’eau propre au système de filtration biologique pour produire 100 litres d’eau filtrée, comparativement au système de filtration au sable vert qui en nécessitait 10. Cette avancée permet ainsi à la Ville d’économiser plus de 200 000 m3 d’eau potable par année, soit l’équivalent de 80 piscines de dimensions olympiques.

Au lieu d’un compresseur, une cascade d’aération a été conçue pour fournir l’oxygène nécessaire au filtrage biologique.

Enfin, pour éviter de devoir agrandir l’usine, les travaux de modernisation ont été modélisés en 3D afin d’optimiser les concepts.