Plus de la moitié du PIB mondial – environ 44 milliards de dollars – encourt actuellement des risques financiers dus à la perte de la biodiversité. Même si nous savons depuis longtemps que la résilience des économies et la santé des sociétés reposent sur la nature, la pandémie mondiale de Covid-19 rend cette réalité encore plus évidente.
En participant à cet appel à l’action, nous laissons entendre que l’épanouissement des communautés et la résilience des économies dépendent de la santé des écosystèmes et reposent sur la biodiversité
André-Martin Bouchard Directeur mondial, Environnement et ressources et sponsor principal du développement durable, WSP