Campus Luminy Université Aix Marseille

Au sein du campus de Luminy, les bâtiments de sciences et l’ancien restaurant universitaire sont en complète restructuration. L’université d’Aix Marseille fait peau neuve, dans un dialogue étroit avec le paysage et l’architecture des années 1960, prenant en compte les spécificités de chaque bâtiment, ses usages, son orientation comme sa structure.


Emplacement

  • Marseille, Bouches-du-Rhône, France

Secteurs

  • Recherche et laboratoires
  • Enseignement et universités
  • Voir tout

Client

  • Université d’Aix Marseille

Valeur

  • 60 M€

Architecte

  • Scau / Remy Marciano


Depuis 2016, le site universitaire de Luminy (Marseille) entreprend la réhabilitation des bâtiments d’enseignement, de recherche et d’administration de l’Unité de Formation et de Recherche (UFR) de Sciences. Les bâtiments TPR1 (13.800 m2 sur six niveaux) et la partie du bâtiment TPR2 affectée à Aix Marseille Université (11.400 m2 sur dix niveaux dans un Immeuble de Grande Hauteur), subissent une réhabilitation lourde, notamment des façades, imaginée par l’agence d’architecture Scau. Le TPR1, livré en août 2018, a été remis en activité dès la rentrée suivante. Les travaux du TPR2 démarreront au deuxième trimestre 2019 pour une livraison à la rentrée 2020. Pour maintenir l’activité du site pendant les travaux, quelques 5.000 m2 de bâtiments provisoires abritent les activités de l’université. Cette vaste opération intitulée « Campus Luminy 2017 », portée par un partenariat Public-Privé entre Bouygues Construction et l’université, concerne également la transformation de l’Hexagone, ancien restaurant universitaire à l’abandon. Devenu un Learning center conçu par l’architecte marseillais Rémy Marciano, il forme un lieu de vie et d’échanges dédié aux modes d’apprentissage de demain avec ses espaces adaptés aux usages numériques et à l’emploi des nouvelles technologies. Ouvert vers les Calanques, il est doté d’une bibliothèque qui offre un panorama à 360° sur le paysage. Depuis son inauguration en septembre 2018, il accueille également des locaux associatifs et des espaces de partage sur 7.800 m2 répartis en trois niveaux. 

Conception passive des façades et confort d’été

WSP France investit ses compétences en matière d’ingénierie structurelle, de génies électrique et climatique comme d’équipements de laboratoires dans ce triple chantier. La rénovation des bâtiments TPR1 et TPR2, conçus dans les années 1960 par l'architecte René Egger, a formé l’occasion de développer une conception passive de l’enveloppe, garantie d’une efficacité maximale et durable. La façade épaisse isolée par l’extérieur se compose de protections solaires fixes et est composée de lames verticales et de lames horizontales déportées. Ce principe assure un équilibre optimal entre lumière naturelle, protections solaires et consommations énergétiques. Le confort d’été, crucial dans le climat marseillais, est basé sur les mouvements d’air (décharge et brassage), de façon à limiter les consommations, avec des ouvrants de décharge manuels et des brasseurs d’air plafonniers dans les salles de classe et les bureaux que des compléments de rafraîchissement au cas par cas accompagnent lors des pics de chaleur. À l’extérieur, cette nouvelle enveloppe unitaire dialogue avec les reliefs du paysage quand elle offre, depuis l’intérieur, des cadrages sur le site à la façon des loggias méditerranéennes.

 

surface
32 000 m²
coût de l'opération
60 M€