Site industriel Alstom Hydro

Sur près de quinze hectares et depuis un siècle, le site industriel d’Alstom à Grenoble déploie ses activités liées à l’hydraulique. Pour moderniser son industrie, l’entreprise a fait appel à WSP France qui l’a accompagnée pour tout repenser : fonctionnement général du site, programmes et usages des bâtiments, études techniques et économiques pour une meilleure efficacité industrielle.


Emplacement

  • Grenoble, Isère, France

Secteurs

Client

  • Alstom Hydro France

Valeur

  • 22 M€

Statut

  • Complété en 2015


Sur près de 150.000 m2, le site grenoblois d’Alstom abrite le centre mondial de technologie des turbines hydrauliques, les différentes activités de projet (commerciales, gestion, ingénierie des turbines, régulation et services), la production des turbines hydrauliques et les activités générales (finance, ressources humaines et qualité). Sa modernisation, inscrite dans le plan « Grenoble 2010 » a permis d’améliorer son efficacité industrielle et économique en concentrant et rationalisant les activités de production, de façon à réduire les coûts d’exploitation tout en respectant les engagements de l’entreprise en termes de réduction d’énergie et de suppression de l’amiante. 

Huit ans d’études et de travaux pour optimiser un site industriel centenaire

De 1919 à 1978, près de 40 bâtiments avaient été progressivement implantés sur des parcelles contiguës, formant un foncier d’environ 15,5 hectares. Pour moderniser ce site morcelé dont certaines architectures étaient devenues obsolètes, WSP France a mis à contribution l’ensemble de ses savoir-faire, aussi bien en termes de gestion de projet que d’études d’ingénierie. Un premier volet de réflexion a consisté à redéfinir les usages, affiner les programmations fonctionnelles et techniques et réaliser des études de faisabilité. Dans un second temps, les études d’avant-projet et de projet détaillé ont été réalisées simultanément, de façon à minimiser les impacts sur l’exploitation du site et à optimiser les solutions techniques et architecturales pour atteindre les objectifs économiques. C’est ainsi que le site a été divisé en quatre parties. Le quartier nord d’un peu plus de 4 hectares a été vendu en lots après la déconstruction de ses bâtiments. Les aménagements des quartiers sud (3.4 ha, où sont concentrées les activités de production), est (3.9 ha dédiés aux activités de projet et de recherche et développement) et centre (4 ha de bureaux en location et d’ateliers) se sont ensuite succédés. Les phases d’études et de travaux se sont échelonnées entre 2008 et 2015 en parallèle de la réfection des réseaux d’énergie, de collecte, d’information et des aménagements connexes (parkings et aire de déchets). La faisabilité économique du projet s’est basée sur un retour sur investissement assuré sur trois ans par la vente partielle du site, l’amélioration de l’efficacité industrielle, la réduction des charges d’entretien et des taxes attachées aux bâtiments ainsi que la location des espaces aménagés. 

surfaces bâties
80 000 m²
surface de la parcelle
150 500 m²