432 Park Avenue, New York

Mise à part son extrême minceur, c'est peut-être la simplicité de la structure du 432 Park Avenue qui le rend déjà si populaire parmi les géants du ciel new-yorkais. Conçu par Rafael Viñoly, l'immeuble est un carré parfait, avec des côtés de 28,5 m. Cette régularité se trouve reproduite par les fenêtres de 3 m sur 3 m percées dans la structure, six de chaque côté. 


Emplacement

  • New York, États-Unis

Secteurs

Service

  • Ingénierie structurale
  • Mécanique, électrique et plomberie
  • Voir tout

Client

  • CIM Group and Macklowe Properties

Statut

  • Achevé en 2015

Architecte

  • Rafael Vinoly Architects, SLCE Architects LLP

« C'est tout à fait stupéfiant de voir une structure aussi épurée », note Hezi Mena, qui est vice-président principal, Structures du bâtiment, chez WSP à New York. « Nous avons cherché à simplifier la structure autant qu'il était possible, de manière à respecter la vision de l'architecte. »

La solution conçue par l'équipe de WSP est d'une agréable simplicité, bien que cela donne une fausse perception de la somme de travail investie en essais, et en mises au point, pour y arriver. Le 432 Park Avenue est constitué de deux tubes de béton extrêmement résistants. Le tube intérieur, de 9 m sur 9 m, forme le noyau du bâtiment. Il renferme les ascenseurs et les escaliers de secours. Il est la colonne vertébrale de l'édifice. Ses parois de béton armé, dont l'épaisseur varie entre 760 mm à la base et 300 mm au sommet, confèrent une rigidité considérable au bâtiment.

L'ossature périmétrique de poutres et poteaux de la tour forme le tube externe, qui est lui aussi incroyablement rigide, même en considérant les trous aménagés pour les fenêtres. Chaque 12e étage, ces tubes sont reliés entre eux par des poutres de raidissement situées dans les locaux techniques, de double hauteur, pour ne pas empiéter sur les appartements. En fait, WSP a réussi à éliminer tous les poteaux à l'intérieur, ce qui donne aux occupants toute liberté pour aménager leur surface d'habitation.

Hauteur
426 m
rapport d’élancement
1:15
hauteur libre des pièces
3,8 m

Les étages techniques jouent également un rôle essentiel pour améliorer la thermodynamique de l'immeuble. De plus, les premiers essais en soufflerie ont montré que la structure créait un important phénomène de détachement tourbillonnaire, même en conditions de vent relativement faible. Cela se produit lorsque le vent contourne un immeuble et crée, du côté opposé, une zone de plus basse pression qui cause des vibrations. La solution proposée par les ingénieurs a été de ne pas installer de vitrage aux étages techniques, ce qui permet à l'air de passer au travers de l'immeuble à intervalles réguliers, et le rend effectivement plus aérodynamique. « C'est un peu comme percer des trous dans la voile d'un bateau », explique Silvian Marcus, directeur des Structures du bâtiment chez WSP et chargé principal de projet. « Au lieu de faire un édifice encore plus rigide pour résister au mouvement, nous le laissons porter par le vent. » La structure comporte également deux amortisseurs à masse accordée de 1 300 tonnes, installés au 84e étage. Soutenues par des câbles et des vérins hydrauliques, ces masses de béton contrebalancent les mouvements de l'édifice et limitent son accélération à des valeurs acceptables.

Dans les appartements, la hauteur libre des pièces est de 3,8 m; un espace très généreux et, dans les faits, d'un mètre supérieur à ce qu'on retrouve typiquement à New York. En plus d'ajouter au prestige des appartements, cette caractéristique maximise l'espace latéral d'habitation. Cette hauteur additionnelle a permis aux ingénieurs d'ajouter un deuxième retour dans les escaliers de secours du noyau de l'immeuble. En le rendant ainsi plus compact, on a obtenu 23 m2 supplémentaires d'espace habitable par étage.