Premier Tower, Melbourne

Premier Tower, la forme indéfinie de la tour reflète sa situation dans l'îlot urbain et tente d'établir un équilibre entre le passé et l’avenir architectural de Melbourne.

L'un des édifices les plus hauts et les plus prestigieux de Melbourne, cette tour est aussi connue pour sa source d'inspiration : le clip vidéo Ghost, de Beyoncé, dans lequel on voit les corps ondulants des danseurs, étroitement enveloppés dans un voile de tissu.

 Sise sur un îlot urbain en face de la gare centrale de Melbourne, la tour conçue par Elenberg Fraser s'élève en une forme élégante et organique. L'immeuble, qui devrait atteindre 78 étages, offrira pas moins d'un million de pieds carrés d'espace, comprenant 780 appartements d'une ou deux chambres à coucher, 180 chambres d'hôtel, ainsi qu'une grande variété d'installations récréatives.

La reproduction de ces courbes sinueuses en verre, béton et acier n'a pas été de tout repos pour l'ingénieur en structures, d'autant plus qu'il fallait limiter l'intrusion de la structure sur la surface utile et sur les aménagements intérieurs. Selon Peter Hindmarch, directeur chez WSP à Melbourne, « l'immeuble occupe un emplacement de choix, et sa forme ondulante et irrégulière est très distinctive.»

/Project/Global/Image/engineering-premier-tower-exterior

L'immeuble occupe un emplacement de choix, et sa forme ondulante et irrégulière est très distinctive
Peter Hindmarch, WSP

La tour Premier est également un édifice très mince. En effet, le rapport de sa hauteur à la largeur de sa structure est de 8,3 à partir du sol, mais atteint une valeur de 10,8 au-dessus du basilaire, ce qui représente un défi supplémentaire. Afin de limiter à des valeurs acceptables les oscillations du bâtiment dans le vent, de gigantesques piliers de façade maximisent le potentiel de la largeur disponible pour la structure de stabilisation. Ils sont liés au noyau de l'édifice par des éléments de raidissement de deux à trois étages, dissimulés dans des murs mitoyens, ainsi que par des éléments de raidissement secondaires, à l'étage technique de mi-hauteur. « Ces mégapiliers sont conçus pour porter à la fois les charges de la gravité et du vent, explique Hindmarch. Les charges éoliennes peuvent être égales au poids soutenu par les piliers. Une bonne maîtrise de l'accélération est la chose la plus importante pour un immeuble d'habitation; nous l'avons donc étudiée en profondeur, par des essais en soufflerie. » Il y aura également un amortisseur liquide accordé au sommet de l'édifice, pour ralentir encore davantage le mouvement, et qui servira aussi de réservoir d'eau d'incendie.

chambres d’hôtel
180
appartements
780
pieds carrés
1M

L'industrie de la construction de Melbourne est encline à l'utilisation du béton. Il est toujours post-contraint, ce qui diminue les hauteurs de plancher à plancher et augmente la résistance. Une envergure de 8 m sur 8 m est typique pour les appartements. Dans la Premier Tower, les étages sont formés de dalles de béton post-contraint et liaisonné de 200 mm d'épaisseur, ce qui permet une hauteur de plancher à plancher de 3 m, et une hauteur de plafond de 2,7 m. La forme des dalles d'étage varie à l'intérieur du bâtiment, on a donc fait appel à une technique de décalage des piliers pour transférer les charges aux différentes parties de la structure. Dans les courbes les plus profondes, le rebord de la dalle varie de 5 m par rapport à la ligne des piliers de coin. Le bord intérieur des piliers demeure donc à la même place, tandis que le côté extérieur est élargi progressivement pour soutenir les plus longs porte-à-faux. En conséquence, la section des piliers de coin passe, en six étapes, de 800 mm x 800 mm à 3 950 mm x 300 mm. Le long des courbes plus douces, les piliers internes sont disposés un peu plus à l'intérieur ou à l'extérieur, de façon à s'adapter à l'emplacement des portes et aux aménagements intérieurs.

Sous terre se trouvent quatre étages de sous-sol, pour le stationnement. Ils sont plus étendus que la tour elle-même, alors nous avons opéré une transition horizontale de la charge des piliers à leur approche du socle du bâtiment, d'environ 4,5 m sur une hauteur de 18 m, soit six étages. « Si nous avions conservé le même emplacement que dans la tour au-dessus, les piliers seraient tombés en plein dans l'allée du parc de stationnement, explique Hindmarch. En opérant cette transition, nous pouvons les positionner entre les espaces de stationnement, à la place. » Cela augmente également la rigidité latérale, et ainsi nous n'avons pas eu à utiliser de poutres de transfert, ce qui réduit la hauteur de la structure, de même que le temps et le coût de construction.