Anticiper l'imprévisible, comprendre l'inexplicable et concevoir l'inconcevable, avec une envergure internationale, pertinente à l’échelle locale. Vision Zéro est une ambitieuse approche de prévention des accidents routiers qui refuse d'accepter quelque décès ou blessure grave que ce soit comme le prix inévitable à payer pour la mobilité.

Secteurs

Service

  • Gestion des actifs routiers et optimisation des réseaux de transport
  • Conception de routes et d’autoroutes
  • Ingénierie de la circulation et sécurité routière
  • Voir tout

UN CHANGEMENT MONDIAL DE PARADIGME EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE

Portant non seulement sur ce qui est possible, mais aussi sur ce qui est nécessaire, Vision Zéro dicte une nouvelle dimension de la sécurité routière, axée sur la prévention des blessures, qui nous propulse vers un avenir plus sûr. 

On compte plus de 1,25 millions de décès chaque année sur les routes de la planète, dont les coûts correspondent à une perte de 3 % du PIB des États. Il est plus que temps de mettre en place, partout au monde, une démarche multifactorielle qui apportera des changements efficaces et durables à la sécurité routière. En effet, malgré une augmentation de la mobilité, on a observé une réduction des décès et des blessures survenus sur la route dans les pays performants utilisant l'approche du Safe System. Ce modèle propose des réseaux routiers plus sécuritaires, conçus en tenant compte de l'erreur humaine. Le défi qui nous attend consiste à reproduire et à améliorer ces résultats partout dans le monde, y compris dans les pays à revenu faible et  intermédiaire où se produisent jusqu'à 90 % des accidents routiers mortels.

 

DES PRINCIPES FONDAMENTAUX DE PLUS EN PLUS ADOPTÉS 

Depuis l'adoption de Vision Zéro en Suède, il y a 20 ans, l'initiative a suscité beaucoup d'intérêt à travers le monde et s'est répandue dans plusieurs pays du globe. Vision Zéro se distingue des approches classiques de sécurité routière par le fait qu'elle se concentre uniquement sur les décès et les blessures graves, en recherchant leurs causes profondes. Elle reconnaît l'erreur humaine, tout en partageant les responsabilités, dans le système routier, entre les usagers, les concepteurs et les décideurs. Au fil de la collecte de données, dans les rapports de police, auprès des centres de traumatologie et des premiers intervenants et dans plusieurs autres sources, Vision Zéro s'est imposée comme une nouvelle perspective sur la sécurité routière, qui s'attaque au phénomène épidémiologique du transport routier.

Voici les piliers sur lesquels repose Vision Zéro :

  • Le seul nombre acceptable de décès au sein de nos réseaux de transport est zéro; 
  • Les êtres humains font des erreurs, la conception ne devrait pas en faire. Les concepteurs sont responsables de la conception, de l'exploitation et de l'utilisation des réseaux routiers et, conséquemment, ils sont aussi responsables du niveau de sécurité du système dans son ensemble. Quant aux usagers de la route, ils ont le devoir de respecter les règles de la route établies par les concepteurs. Si les usagers ne se conforment pas à ces règles en raison d'un manque de connaissances, d'acceptation ou de capacité, les concepteurs du système doivent prendre les mesures nécessaires afin d'éviter que des personnes ne soient tuées ou blessées;
  • La collaboration entre les divers paliers de gouvernement, les services publics, les entreprises privées et autres gestionnaires des réseaux routiers, constitue le facteur clé pour réussir la mise en œuvre de la vision; 
  • La collaboration, avec les services de police, de santé et de premiers secours, les usagers de la route et la société en général, est essentielle;
  • Pour progresser, Vision Zéro doit se concentrer et s'appuyer sur les données probantes de la science.
Vision Zéro

À L'AVANT-GARDE D'UN MOUVEMENT MONDIAL

L'expérience de WSP dans des projets de Vision Zéro place la firme en bonne position pour aider les municipalités de partout dans le monde à atteindre leurs objectifs dans le domaine de la sécurité routière. Nous aidons nos clients dans les tâches qui suivent :

  • Définition des cibles, des stratégies et des politiques;
  • Préparation des plans d'action;
  • Réalisation d'audits de sécurité;
  • Collecte de données et analyse des statistiques;
  • Conception des rues et des routes;
  • Conception des infrastructures pour les cyclistes, les piétons et le transport collectif;
  • Conception d'ensembles résidentiels sécuritaires et durables, entre autres.

WSP, en tant que chef de file mondial en sécurité routière, a joué un rôle majeur dans la réduction des collisions dans le monde entier. Parmi les projets Vision Zéro réalisés par nos équipes en ce moment, WSP a produit un programme de sécurité routière et un plan d'action pour la municipalité de Huddinge en Suède, dans le cadre de la mission que s'est donnée la ville d'atteindre ses objectifs Vision Zéro. La firme a formulé des cibles pour l'année 2020, ainsi que des stratégies pour les atteindre, en priorisant certains endroits où il est essentiel de réduire le nombre de décès et de blessures. WSP a aussi mobilisé une équipe multidisciplinaire de concepteurs de routes, d'architectes du paysage, d'urbanistes et de planificateurs de la circulation routière afin de trouver une solution au désir de la Ville de Stockholm d'améliorer l'accessibilité aux cyclistes dans le quartier très achalandé de Vasatagan, tout en assurant la sécurité routière de ce milieu très exigu. À l'aide de levés LIDAR, de la réalité virtuelle et de croquis, pour créer diverses perspectives, WSP a fourni à la municipalité plusieurs solutions possibles, d'une importance critique pour les futures décisions politiques et pour les négociations liées au financement. WSP a aussi travaillé au programme de sécurité routière de Stockholm et a participé à plusieurs projets de recherche, menés pour le compte de la Ville de Stockholm et l'Administration suédoise des transports.

Le succès des projets Vision Zéro en Suède a suscité un mouvement d'envergure mondiale, qui a traversé les frontières pour atteindre le reste de l'Europe, le Canada, les États-Unis, l'Australie, l'Afrique du Sud et l'Asie. WSP, qui compte des bureaux partout dans le monde, y compris dans les pays affichant les plus hauts ratios d'accidents routiers mortels par habitant, s'est construit un réseau d'experts chevronnés dans l'application de Vision Zéro. Par la mise en commun et le partage de notre expertise en sécurité routière, tout comme par la création d'outils novateurs pour nos experts-conseils et l'anticipation des besoins de nos clients, WSP accomplit sa mission de devenir, dans le marché de demain, un conseiller axé sur les solutions.

Aux États-Unis, dans le New Jersey, WSP était un partenaire clé dans le projet primé Complete Streets Initiative (« rues complètes »). WSP a préparé le guide de conception Complete Streets Design Guide pour le compte du ministère des Transports du New Jersey, en plus de présenter des outils et méthodes pour concevoir des rues complètes dans divers milieux. À Philadelphie, WSP aide la Ville à mettre en œuvre le premier plan d'action Vision Zéro par la création d'un outil de mesure de la connectivité. Cet outil permet d'analyser les conditions présentes « avant » et « après » pour les corridors routiers candidats aux investissements du programme Complete Streets. L'expertise offerte par WSP comprend diverses tâches de planification, de conception, de relations avec le public et d'éducation, afin d'assurer une mise en œuvre optimale des projets dans des municipalités aux besoins différents. 

En Australie et en Nouvelle-Zélande, WSP se situe à l'avant-garde de la planification des transports et de l'ingénierie de la circulation. Comptant plus de 70 personnes dans 16 bureaux différents, l'équipe de planification du transport intégré travaille à une grande variété de projets pour des gouvernements locaux ou d'états, dont plusieurs traitent de sécurité routière.   

Récemment, WSP a joué un rôle important dans la planification et la conception de plusieurs Safe Active Streets (rues actives sécuritaires). Ces corridors (parfois appelés « vélorues ») peuvent être décrits comme des rues résidentielles locales à circulation réduite, qui donnent la priorité aux besoins et à la sécurité des usagers plus vulnérables de la route. En même temps, ces aménagements rendent les communautés plus agréables à vivre et plus accueillantes pour les familles. Bien qu'il soit relativement nouveau en Australie, ce concept de réaménager les rues des quartiers résidentiels, dans le but de réduire la vitesse et le nombre des véhicules, fait son chemin dans plusieurs autres parties du monde. De nombreuses études ont démontré que la réduction de la limite de vitesse à 30 km/h dans les petites rues entraîne une réduction notable du nombre et de la gravité des accidents impliquant des piétons et des cyclistes.

WSP a aussi dirigé la mise au point d'un nouveau type de dispositif limiteur de vitesse novateur sur les chemins partagés. Son but est de limiter les possibilités de conflits d'utilisation entre les cyclistes très rapides et les autres usagers des pistes, surtout à proximité des gares de train et dans les secteurs appréciés des joggeurs et des gens qui promènent leurs chiens, etc. Cette nouvelle mesure adopte les principes généraux de conception des « brommerdrempels », qui sont des dos d'âne de forme sinusoïdale employés pour ralentir les conducteurs de cyclomoteurs sur des pistes similaires, par exemple aux Pays-Bas.

Au cours des mois à venir, WSP, en collaboration avec le ministère des Transports d'Australie-Occidentale, évaluera cette mesure du point de vue de la sécurité et de son efficacité, en milieu restreint. Si ce premier essai réussit, une seconde phase d'essai aura lieu sur un chemin partagé actif, et comprendra une étude approfondie  des conditions « avant » et « après ».

L'approche Vision Zéro constitue une nouvelle avenue très intéressante, qui amène la sécurité routière à un autre niveau. Le concept peut être adapté à tout type d'environnement routier pour améliorer la mobilité, la qualité de vie, la santé des collectivités et bien plus encore.  Comme certains estiment que 75 % des infrastructures mondiales doivent encore être construites d'ici 2050, Vision Zéro représente l'ici et maintenant. Car il reste relativement peu de temps pour atteindre l'objectif d'éliminer complètement les décès et les blessures graves sur les réseaux routiers de la planète.