Au lieu de prendre des décisions précipitées, il vaut bien mieux mettre le doigt sur ce qu’on ignore. Cela dit, il est clair qu’il n’y aura pas de remède unique pour l’ensemble des bureaux après la COVID-19. Chaque organisation devra mettre en œuvre sa propre solution, qui englobera de nombreux éléments, entre autres, des environnements plus sains, le transport, la productivité et le bien-être émotionnel.

 Chez WSP, nous avons une compréhension approfondie du lieu de travail. Nous sommes donc bien placés pour aider nos clients à évoluer vers cette meilleure norme en tant que partenaire et conseiller de confiance. Avec 50 000 employés dans le monde, nous avons également beaucoup réfléchi à notre propre réponse. La culture est importante pour toute organisation, mais particulièrement pour les entreprises de services professionnels. Notre avantage concurrentiel réside dans l’excellence de nos employés, de nos façons de penser et de nos idées, et lorsque votre mission consiste à concevoir des bâtiments et des infrastructures exceptionnels pour améliorer la vie de nos communautés, rien ne remplace la présence physique.

 De nombreuses organisations ont pu recourir au télétravail avec beaucoup de succès pendant la pandémie. C’est en partie parce que tout le monde s’est attelé à la tâche pendant la crise, mais c’est aussi parce que nous avons accumulé beaucoup de capital social et culturel. Si cette situation devait durer des années plutôt que des mois, que resterait-il de ce capital? Pour ceux d’entre nous qui ont déjà eu l’occasion de développer de grands réseaux, le travail à domicile a été une révélation. Mais vous ne pouvez pas bâtir votre carrière en télétravail. Les jeunes professionnels doivent être encadrés et avoir des discussions en face à face avec leurs collègues et leurs clients. Il est facile de collaborer virtuellement avec des personnes que vous connaissez, mais comment forger de nouvelles relations et remporter des contrats dans un monde virtuel? En fin de compte, les entreprises auront toujours recours à des bureaux, car ce sont des lieux d’interaction, de socialisation, de collaboration, d’innovation et d’apprentissage.

 Peut-être devrions-nous regarder le problème sous un angle différent. À partir de maintenant, notre main-d’œuvre travaillera depuis une myriade d’emplacements. Certaines personnes seront chez elles, d’autres au bureau ou dans les bureaux des clients, et tout le monde travaillera depuis différentes zones géographiques, dans le nuage et à des horaires différents pour s’adapter aux engagements familiaux ou respecter un style de vie. Le véritable défi pour toute organisation est donc de fournir le bon environnement et les outils pour aider cette main-d’œuvre diversifiée à être productive et à atteindre le bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

 Le travail à domicile comporte certainement des avantages, mais le revers de la médaille est le manque de distance entre la vie personnelle et le bureau. Certains ont même l’impression de dormir au bureau! Ce n’est pas bon pour notre santé et ce n’est pas viable à long terme. Nous devons donc trouver de meilleurs moyens de faire la distinction entre nos vies privée et professionnelle. Dans la suite de cette série, WSP examinera comment les soins de santé peuvent répondre aux leçons que nous tirons de la pandémie de COVID-19. Cet événement nous a rappelé que ce n’est pas seulement à l’hôpital que nous devons prendre soin de notre santé, mais aussi, et d’abord à la maison – dans les lieux où nous vivons et travaillons et dans les villes qui nous nourrissent, nous éduquent et nous soutiennent. La façon dont nous organisons notre travail et l’intégrons dans nos vies est cruciale pour notre bien-être, mais elle a également des implications plus larges. Et si au lieu de travailler à domicile, je décidais de me rendre à pied dans un espace de bureau flexible sur ma rue principale? Et s’il y avait une toute nouvelle communauté de gens qui marchaient ou qui faisaient du vélo, partageaient le même espace de bureau, buvaient un café ensemble ou prenaient une pinte le soir? Ne serait-ce pas un excellent moyen de revitaliser nos centres-villes?

 La COVID-19 nous oblige à repenser notre environnement bâti de plusieurs manières, et elle nous offre une occasion unique de modifier nos modes de vie. Si nous pouvons créer un meilleur milieu de travail normal, nous ferions un pas de plus vers un meilleur monde normal.


Plus sur ce sujet