Insights_What_Happens_Next_Directions

« Quand Henry Ford a introduit le Modèle T, il y a plus de cent ans, les gens n’auraient pas pu imaginer l’impact de l’automobile sur leur vie », dit Henry Okraglik, directeur WSP Digital.

Ce dont nous sommes certains toutefois, c’est que le phénomène de la voiture sans conducteur est une réalité imminente. Voici quelques changements que nous anticipons :

Nos experts n’ont pas tous la même opinion quant à la nécessité d’avoir des voies réservées pour les véhicules autonomes, surtout durant la période de transition. Voici les deux côtés de la médaille :

VOIES RÉSERVÉES

Insights_What_Happens_Next_Dedicated_Lanes

La crainte vient des conducteurs traditionnels qui ne seront pas habitués à côtoyer des véhicules sans conducteur. « L’autonomie favorisera une augmentation de la capacité des voies. Au début, nous pourrions prévoir une voie pour les autonomes et une pour les autres. Les gens s’habitueront à conduire à proximité de véhicules sans conducteur », explique Scott Shogan, directeur pour le marché du véhicule connecté et autonome pour WSP, aux États-Unis.

PAS DE VOIES RÉSERVÉES

IMG_Insights_What_Happens_Next_No_Dedicated_Lanes

De son côté, Jan Hellåker, directeur de programme pour Drive Sweden, ne voit pas la nécessité des voies réservées. « Nous ne construirons pas de nouvelles routes. Nous avons déjà des voies réservées pour les vélos et les autobus de ville. Les véhicules autonomes pourront emprunter les voies d’autobus », affirme-t-il.

À lire également: L'ère de la mobilité

Voici d'autres changements à prévoir:

IMG_Insights_What_Happens_Next_Parking_Icon

Stationnement

Si la voiture est capable de vous déposer à la porte d’entrée et d’aller ensuite se garer elle-même, la proximité n’est plus un enjeu. Les terrains de stationnement actuels pourraient changer de vocation lorsque les voitures se dirigeront dans des sous-sols d’édifices ou dans d’autres endroits éloignés pour se stationner. Perdre du temps pour trouver un stationnement sera bientôt chose du passé.

IMG_Insights_What_Happens_Next_Signage_Icon

Signalisation routière

Les gens ont besoin de signalisation pour connaître la limite permise, les prochaines sorties, les noms des rues, quand céder le passage, s’il y a des obstacles en avant, etc. Les voitures autonomes n’ont pas vraiment besoin de ces informations.

IMG_Insights_What_Happens_Next_Licences_Icon

Permis de conduire

Si la voiture se conduit elle-même, aurons-nous besoin d’apprendre à conduire et d’obtenir un permis? Chose certaine, il y aura une période de transition, mais ce traditionnel rite marquant la fin de l’adolescence pourrait bien disparaître.

IMG_Insights_What_Happens_Next_Insurance_Icon

Assurance auto

Si la voiture se conduit elle-même, qui est responsable d’un accident? Il nous faudra revoir l’attribution des responsabilités. Puisque 9 accidents sur 10 sont causés par le conducteur, il y aura moins d’accidents – et l’assurance auto sera en principe beaucoup plus abordable.


Plus sur ce sujet