À court terme, les bureaux flexibles subissent d’importantes contraintes, puisque le confinement a eu de réelles répercussions, très tangibles, sur le taux d’occupation des espaces ouverts de cotravail et des bureaux partagés. Cette situation va mettre de la pression sur certains exploitants, et nous nous attendons à des fusions et à certains revirements en fonction de l’évolution de la situation
Tom Carroll directeur général du secteur de recherche et stratégie, JLL
Les répercussions de la COVID-19 sur les exploitants d’espaces de cotravail dépendront du succès qu’ils obtiendront à les présenter comme des endroits sûrs pour la santé
Bill Kerr professeur, Harvard Business School