L’échangeur Turcot est le plus grand dans la province de Québec ainsi que le troisième plus achalandé. Construit en 1967, l’ensemble des structures était en fin de vie utile. 


Emplacement

  • Montréal, Québec, Canada

Secteurs

Service

  • Conception d'intersections
  • Conception de routes et d’autoroutes
  • Ingénierie de la circulation et sécurité routière
  • Voir tout

Client

  • Kiewit-Parsons-Holcim

Statut

  • En cours

Rénover une structure importante dans le réseau routier de Montréal

Plus de 300 000 véhicules transitent sur l’échangeur Turcot chaque jour, dont  10 % de véhicules lourds. Cet échangeur est le plus grand dans la province de Québec ainsi que le troisième plus achalandé. Construit en 1967, l’ensemble des structures était en fin de vie utile. Le ministère des Transports de la Mobilité Durable et de l’Électrification des Transports (MTMDET), propriétaire des ouvrages, a dû programmer sa reconstruction complète afin de réduire les coûts importants d’entretien.

Depuis plusieurs années, le MTMDET se préparait à cet important projet en investissant dans la planification et la réalisation de plusieurs études et processus d’avant-projet, ainsi qu’à la construction d’ouvrages préparatoires réalisés en mode traditionnel par le Ministère. En février 2015, le MTMDET a octroyé à KPH Turcot le mandat de conception finale et de construction des infrastructures principales du projet Turcot (2015-2020). Le consortium KPH Turcot est composé de Construction Kiewit Cie et Parsons du Canada Ltée, avec la participation de Holcim inc. et de WSP.

Projet complexe et de grande envergure 

Ce projet de conception-construction a pour objectif la réalisation d’un complexe d’échangeurs et d’autoroutes, intégré au réseau routier existant, capable de fournir un niveau élevé de sécurité routière et un haut niveau de service et de confort aux usagers tout en maximisant la durée de vie de ces infrastructures. Le projet prévoit, entre autres :

  • La reconstruction de quatre échangeurs majeurs, ainsi que les tronçons de trois autoroutes

  • Le transfert d’un tronçon d’autoroute et de voies ferrées, pour permettre le développement futur de la cour Turcot

  • L’ajout de voies réservées au transport modal (autobus et taxis)

  • La diminution importante du nombre de structures par rapport à la situation actuelleL’amélioration géométrique des tracés des routes

  • Le rétablissement des directions est-ouest de l’A-20 dans le sens conventionnel de circulation

  • La construction de nouveaux liens sur le réseau routier local

  • L’ajout de pistes cyclables

Chaussées en béton
135,000 m²
Voies d'autoroute
145 km
Longueur
7 km

Ingénierie innovatrice

Ce projet parmi les plus importants de la province, comporte son lot de défis, dont :

  • Coordonner correctement les fermetures nécessaires afin de minimiser les impacts sur les usagers de cet échangeur très achalandé. Prévoir des solutions de rechange afin d’atténuer les impacts inévitables, tel que des voies de contournement, transport public accru, etc

  • Limiter les impacts des travaux sur le milieu, par la mise en place de mesures de contrôle de bruit et de poussières

Certains défis inattendus se sont ajoutés à la liste. La découverte de vestiges d’une tannerie a engendré un arrêt des travaux imprévu. Nous avons aidé les archéologues envoyés par le client afin qu’ils puissent prélever les divers artéfacts avant de poursuivre nos travaux.

Pour permettre au consortium de devancer l’échéancier de construction et pour optimiser les coûts de travaux, WSP a aussi innové avec l’utilisation du préfabriqué : 

  • Les prédalles de béton pour les tabliers des ponts d’étagements. Les dalles normalement coulées sur place sont coulées en usine ce qui permet de réguler la température et ainsi augmenter leurs qualités. La proportion de dalles préfabriquées permet une construction plus rapide, économisant ainsi des coûts

  • Des murs de soutènement homologués pour les culées de pont d’étagement, qui sont normalement toujours coulés sur place 

Nous avons aussi innové avec l’utilisation de pierres recyclées provenant des structures existantes pour la fondation des chaussées proposées. Cette proposition diminue les coûts et permet de respecter les émissions de GES pour le projet en réduisant les voyagements.

Finalement, nous avons innové dans la conception des accotements des chaussées en béton armé servant de dalles de moment pour les glissières de béton au-dessus des murs homologués. Les glissières ancrées sur l’accotement, et l’épaisseur de l’accotement plus importante permettent d’absorber les forces générées sur la glissière lors d’un choc.

Services d’ingénierie complets

WSP a effectué les tâches suivantes:

  • Obtention des permis environnementaux, ainsi que pour d’autres intervenants

  • Conception (plans, devis et rapports techniques) : Conception d’ensemble (avant-projet définitif); Conception préliminaire; Conception détaillée; Plans émis pour construction en EPC

  • Simulations visuelles pour les consultations publiques et pour le site Internet du Ministère des Transports du Québec (MTQ), afin d’aider entre autres à la validation des concepts d’ingénierie ou encore aux étapes de démolition/construction

  • Conception des plans pour la protection et démolitions des structures existantes, en ce qui a trait aux volets géotechniques et structures ainsi que le suivi des vibrations

  • Soutien durant la construction et supervision au chantier

Afin de respecter et même de devancer l’échéancier, tout en respectant la sécurité et le budget alloué, nous avons intégré à notre conception plusieurs éléments, dont :

  • La conception d’une structure avec un fort détournement de 72 degrés, permettant l’élimination de la construction de tunnels, ce qui engendre une économie de temps et de coûts

  • L’utilisation de remblai léger en polystyrène au-dessus de collecteurs existants au lieu de dalles de béton sur pieux, ce qui apporte une économie de coûts de matériaux et de temps puisque l’installation est plus facile

  • Les postes de pompages avec une gestion dynamique intégrée; ce qui leur permet de fonctionner selon les données reçues des stations météorologiques. Cette gestion est une première à Montréal. En maximisant l'utilisation des pompes, le client obtient un gain en entretien et durabilité

L’ingénierie de la valeur fait faire des économies

Tout en respectant l’échéancier, nous avons su répondre aux attentes du MTMDET en incorporant au concept global les points suivants :

  • L’aspect sécurité pour les usagers et pour les travailleurs durant et après les travaux

  • L’ajout de voie réservée pour le transport en commun, ainsi que l’aménagement pour les transports actifs

  • Favoriser le respect de l’environnement, par exemple par la réduction d’émissions des GES

  • Intégrer le projet à la vie urbaine déjà existante, par exemple par l’intégration architecturale et des végétaux

À ce jour, WSP a livré ses plans selon les échéanciers établis et permettra à KPH de finaliser la construction de l’échangeur 9 mois à un an en avance sur les délais prescrits par le MTMDET.