Projet d’électrification ferroviaire à Auckland

Notre conception d’avant-garde, nos nouvelles techniques de construction et notre réalisation des travaux par étapes ont permis de gagner du temps et de l’argent et de réduire les répercussions du remplacement de cinq ponts routiers extrêmement achalandés d’Auckland.

Dans le cadre du projet de 500 M$ NZD visant à doter la ville d’Auckland d’un réseau ferroviaire électrifié, KiwiRail a mandaté WSP pour qu’elle conçoive le remplacement des ponts qui passent au-dessus du chemin de fer North Island Main Trunk (NIMT) sur les cinq routes suivantes : Browns Road, Jutland Road, Station-Lupton Road, Morrin Road et Mt Wellington Highway. Des solutions novatrices ont été imaginées à partir des principes de construction de pont en régime accéléré afin de diminuer le temps des travaux et, par conséquent, les perturbations routières et ferroviaires. Nous avons, entre autres, utilisé beaucoup d’éléments préfabriqués et des techniques d’avant-garde pour assembler ceux-ci. Afin de réduire le plus possible les travaux routiers associés et d’éviter d’avoir à obtenir des autorisations relativement aux ressources, les techniques de construction des tabliers des ponts incluaient, entre autres, l’utilisation d’équipements miniatures ainsi qu’un portique traditionnel en béton armé épais de 325 mm avec deux poutres solidaires sur appuis simples aux rapports d’élancement respectifs de 35 et de 32.

COLLABORATION AU SEIN DE LA COLLECTIVITÉ

Parmi les nombreuses parties prenantes, on comptait des conseils et des fournisseurs de services locaux, mais la principale était Auckland Transport, propriétaire des ponts devant être remplacés. En tant que telle, celle-ci représentait aussi les intérêts des communautés, faisait partie de l’équipe de projet et collaborait avec KiwiRail et WSP pour déterminer les meilleures solutions. L’une de ses grandes exigences était que les ponts soient élargis afin d’accueillir des bandes cyclables ou de permettre l’ajout prévu de voies pour la circulation automobile.

LIMITER LES PERTURBATIONS

Étant donné que Mt Wellington est une artère majeure et qu’elle se trouve à moins de 200 m de la route d’État 1, Auckland Transport a demandé qu’au moins trois voies demeurent, sauf pendant la fin de semaine de Noël, durant laquelle deux voies suffisaient. Elle a par ailleurs accepté que tous les ponts à l’exception de celui de l’autoroute Mt Wellington soient construits selon le régime accéléré, qui requiert la fermeture complète de la route du début à la fin du remplacement, c’est-à-dire durant de quatre à sept semaines dans ce cas-ci. En raison de la proximité des ponts des routes Browns, Jutland et Station-Lupton, deux d’entre eux au maximum pouvaient être fermés simultanément.

CONCEPTION D’AVANT-GARDE

La réussite de notre mandat a grandement reposé sur l’amélioration de la constructibilité à l’étape de la conception. Il était aussi primordial d’éviter le plus possible les erreurs. À cette fin, la décision d’utiliser la modélisation 3D pour tous les ponts a été adoptée dès le début afin de garantir l’exactitude des dimensions des éléments préfabriqués et de pouvoir fournir de l’information précise sur les barres individuelles au besoin. Cette façon de faire a aussi donné au constructeur une meilleure idée du résultat final. La création de dessins d’exécution séquentiels détaillés a également facilité le transfert des connaissances et la compréhension de tous, en plus d’aider le constructeur à mieux planifier ses ressources et à saisir la logique derrière la conception des structures.

UN VÉRITABLE SUCCÈS

Construire en régime accéléré était crucial pour atteindre les objectifs de limitation des coûts et des perturbations que s’était fixés KiwiRail pour ce projet tout en respectant les normes les plus élevées en matière d’environnement et de santé et sécurité. La clé du succès a résidé dans notre capacité à intégrer la constructibilité dans nos solutions de conception et à établir une relation de collaboration avec le constructeur. Le volet le plus innovant et le plus impressionnant du projet a sûrement été le dessin de ponts à culées intégrales, grâce à la technologie propre à la construction en régime accéléré. Construire un pont à culées intégrales prend généralement plus de temps que construire un pont conventionnel, mais compte tenu des avantages liés à la diminution du nombre de joints et d’appareils d’appui sur le plan de la longévité, la Nouvelle-Zélande privilégiera cette option à l’avenir.