Les infrastructures de transport collectif sont de plus en plus complexes, d’où l’importance de mettre en place un programme d'assurance qualité des systèmes. Ce programme garantit le bon fonctionnement des réseaux de transport ferroviaire et collectif pendant leur entière durée de vie.


Secteurs

  • Transport ferroviaire et collectif
  • Train de banlieue
  • Train à grande vitesse et liaison ferroviaire interurbaine
  • Voir tout

Service

  • Conception ferroviaire
  • Électrification de la voie ferrée
  • Planification ferroviaire
  • Voir tout

Un programme d'assurance qualité des systèmes comprend des tâches liées tant à la gestion qu'à l'ingénierie, comme les questions de fiabilité, disponibilité et maintenabilité (FDM).
Le processus de FDM assure une fiabilité, une disponibilité et une maintenabilité adéquates du réseau de transport ferroviaire, ou autre mode de transport collectif, et garde au minimum les interruptions de service causées par d'éventuelles pannes, erreurs de la part des opérateurs ou activités de maintenance.

Des pratiques exemplaires, de calibre international

WSP a fait ses preuves dans l'élaboration et la mise en œuvre de programmes de FDM; la réalisation d'analyses de FDM, définition des objectifs de FDM, et évaluation de propositions et de soumissions en matière de FDM. Par notre expérience, nous avons une excellente connaissance des normes nationales et internationales. Quand nous nous impliquons dans un projet, nous faisons en sorte de garantir la fiabilité du transport collectif.

Nous avons déjà conçu des modèles de FDM permettant la définition d'indicateurs de rendement clé en Californie et à Toronto. Ce type de modèle rend possible l'intégration d'objectifs de FDM liés à la ponctualité, ainsi que la répartition d'objectifs de FDM à chaque élément du système, en utilisant l'intervalle moyen entre les incidents au système (MTBSI) et le temps moyen entre les défaillances critiques (MTBCF).

Taiwan High Speed Rail

Un des plus grands projets de construction, exploitation et transfert (CET) gérés et financés par des intérêts privés du monde à l’époque, le projet de ligne à grande vitesse (LGV) de Taiwan représentait des coûts de construction de 18 milliards USD.

Utiliser toute l'information disponible = la meilleure solution

Pour mener notre analyse, nous puisons dans les bases de données internes et dans notre expérience de projets antérieurs. Nous organisons également des ateliers de travail avec les principales parties prenantes et des experts du domaine afin de confirmer nos conclusions.

Nos services comprennent :

  • Analyse et répartition des facteurs liés au processus FDM
  • Analyse de la ponctualité
  • Définition des objectifs de FDM
  • Élaboration des mesures de MTBSI et MTBCF
  • Analyse préliminaire de la fiabilité
  • Examen de l'historique de maintenabilité des produits
  • Application d'outils et de méthodes comme l'analyse par arbre de défaillances, et l'analyse des modes de défaillances et de leurs effets
  • Maintenance basée sur la fiabilité
  • Analyse de la maintenance corrective et préventive
  • Démonstration de la fiabilité et de la maintenabilité
  • Utilisation des rapports de défaillance
  • Système de gestion des mesures correctives, comme la méthode de signalement, d’analyse et de correction de défaillances (FRACAS)

 

Nous avons fourni ces services à diverses organisations, telles que la NYCT et la Taiwan High-Speed Rail Corporation. Un des plus grands projets de construction, exploitation et transfert (CET) gérés et financés par des intérêts privés du monde à l’époque, le projet de ligne à grande vitesse (LGV) de Taiwan représentait des coûts de construction de 18 milliards USD. Le réseau LGV de Taiwan consiste en une ligne à voie double à grande vitesse de 345 km pouvant transporter 360 000 passagers quotidiennement de Taipei dans le nord du pays à Kaohsiung dans le sud, en 96 minutes. WSP a participé à ce projet depuis l’étude préliminaire initiale du tracé en 1990. Le mandat de WSP comprenait la gestion, la supervision et la préparation des études techniques pour 345 km de voies, 45 km de tunnels et 260 km de ponts et viaducs, la conception de 8 stations et des services de soutien juridique et en matière d’approvisionnement pour l’appel de propositions de services de franchisage. La LGV de Taiwan constitue un changement fondamental dans la manière de se déplacer dans ce pays, offrant une solution de rechange de plus en plus populaire à l’automobile. La ligne rejoint facilement plus de 90 % des 23 millions d’habitants de l’île. Plus de 950 trains y circulent quotidiennement. L’achalandage a dépassé les 48 millions de passagers en 2014, soit plus de 130 000 passagers par jour.