Connectivité, automatisation, partage et propulsion électrique permettent des changements profonds dans tous les aspects de la mobilité urbaine, depuis la manière dont nous nous déplaçons, jusqu’à la planification et l’élaboration des infrastructures urbaines d’aujourd’hui et de demain.




Quels changements en matière d’infrastructures et de politiques les gouvernements doivent-ils envisager avec l’arrivée de ces nouvelles technologies?

WSP travaille de près avec des joueurs-clés à travers le monde pour mieux saisir l’impact potentiel de la nouvelle mobilité sur les environnements locaux. Nous avons consulté des agences de transport nationales et locales pour établir un état des lieux et voir dans quelles sphères elles souhaitent que ces technologies contribuent à leur prestation de services dans l’avenir.

Nous avons mené des entrevues de fond avec des intervenants de différents secteurs et combiné ces informations avec nos propres connaissances, tirées de dizaines de projets. Les experts de WSP participent actuellement à l’essai de nombreuses technologies et travaillent sur plusieurs nouveaux modèles opérationnels.

Lancé en octobre 2017, notre livre blanc intitulé New Mobility Now: A Practical Guide ajoute de nouvelles perspectives aux questions de mobilité.

« Les possibilités qu’offre la nouvelle mobilité sont importantes et précieuses, surtout pour les leaders urbains et régionaux, les créateurs d’espaces urbains, les propriétaires de réseaux de transport et les fournisseurs de services de mobilité et de technologie », affirme David McAlister, directeur mondial, Transport et infrastructures chez WSP.

Nous fournissons des services d’orientation stratégique, technique et opérationnelle sur plusieurs questions clés telles que :

  1. L’état actuel des technologies de véhicules connectés, autonomes et électriques, les services de nouvelle mobilité et autres activités connexes
  2. Les partenariats public-privé pour les essais pilotes et la mise au point de la technologie
  3. Les législations et réglementations aux niveaux local, régional et fédéral
  4. Les politiques et les plans à long terme; le soutien à la planification stratégique, financière et opérationnelle
  5. Le concept d’opération de véhicules connectés et autonomes dans l’environnement des réseaux routiers
bnr_new_mobility_now_fr

La nouvelle mobilité transformera les villes

Les technologies pour véhicules connectés et autonomes et les services de mobilité entièrement technologiques présentent bon nombre de possibilités et de défis. On pense aux entreprises privées qui offrent de nouveaux services de transport comme l’appel à un véhicule privé et son chauffeur pour un trajet (de type Uber) et à l’autopartage, par exemple.

« Le cadre de travail devra tenir compte de ces nouvelles réalités afin d’assurer que les routes sont plus sûres et plus efficaces », explique Scott Benjamin, ingénieur principal en systèmes de transport intelligents (ITS) pour WSP en Australie.

Les véhicules connectés qui sont en mesure d’envoyer et de recevoir des signaux d’autres véhicules, de feux de circulation, de capteurs routiers et d’autres appareils viendront améliorer la sécurité et la qualité de l’expérience de conduite. Une fois leurs passagers déposés, les véhicules opérant dans ce nouveau modèle sont aussitôt disponibles pour effectuer d’autres trajets, ce qui permettra la reconversion d’espaces aujourd’hui utilisés comme stationnements. En collaboration avec Farrells, WSP a étudié les possibilités d’aménagement engendrées par les véhicules connectés et autonomes (VCA). Nous avons calculé qu’un déploiement bien planifié de VCA partagés peut contribuer à libérer jusqu’à 20 % de nouveaux espaces aménageables dans le développement urbain. « Que pouvons-nous faire avec ces nouveaux espaces? » demande Rachel Skinner, directrice du développement pour WSP (Londres) dans son livre blanc Making Better Places, dans lequel elle propose plusieurs pistes de réflexion.

Une approche globale pour des villes plus propres grâce à des véhicules électriques influencera les déplacements et la demande en énergie. Il faudra penser aux infrastructures d’alimentation en électricité et aux mécanismes de tarification associés à ces nouveaux modèles.

Politiques et planification

Les véhicules connectés et autonomes et les nouveaux services de mobilité sont de plus en plus disponibles. Ils remettent en question des dizaines d’années de politiques publiques et les hypothèses les plus généralement répandues en matière de transport et d’aménagement du territoire. Ces technologies et ces services, et en particulier, le potentiel qu’ils offrent, créent beaucoup d’incertitudes sur la future demande en transport, les habitudes de déplacement, la propriété des véhicules, de même que sur la sécurité et la capacité des systèmes de transport.

L’un des éléments déterminants pour des systèmes de transport efficaces réside dans l’optimisation de l’espace. Après la priorité accordée aux déplacements à pied et en vélo en milieu urbain, la nouvelle mobilité sera synonyme de partage simultané de véhicules, ce qui réduira le net clivage qui existe entre véhicules privés, taxis et transports publics.

De stratégies de planification qui se veulent solides doivent absolument tenir compte des conséquences de ces changements. Par le biais de recherches et de mise au point de processus internes et externes, WSP élabore des méthodes qui aident les agences à se montrer proactives dans le développement de leurs politiques et à étudier des scénarios d’avenir pour différentes technologies avancées.

Aux États-Unis, nos experts travaillent en plusieurs lieux avec de nombreux partenaires, entre autres au Maryland et au Michigan. WSP y a la responsabilité de mettre au point et de déployer l’infrastructure routière qui communique avec les véhicules testés à MCity, l’un des rares campus de tests au monde consacré à la technologie VCA.

Au Royaume-Uni, WSP agit comme partenaire dans l’implantation du projet VCA de Highways England, assurant le développement d’un écosystème de calibre mondial pour le déploiement de VCA. WSP y occupe également un rôle-conseil de premier plan sur la politique de véhicules électriques, la fourniture d’infrastructures d’alimentation électrique et la mise en place de zones à faibles émissions. Ian Patey, président du groupe d'intérêt des véhicules connectés (Royaume-Uni) estime que « le fait de travailler aux côtés de Highways England, Transport for London et le Kent County Council dans la création de corridors connectés est une première étape encourageante dans l’adoption de nouveaux services et technologies pour les déplacements routiers ».

WSP a d’ailleurs publié un guide qui aide les officiels gouvernementaux à déterminer les changements requis aux infrastructures et aux politiques à la lumière de l’avènement des véhicules connectés et autonomes.

Pendant ce temps, en Australie, WSP travaille avec d’autres partenaires pour mieux comprendre comment l’introduction de véhicules connectés et autonomes affectera les opérateurs routiers. Nous participons également à des analyses d’itinéraires pour des autocars entièrement automatisés sans chauffeur.

L'introduction à grande échelle de véhicules autonomes aura des répercussions importantes sur nos centres urbains.

Mobilité et coût de transport des marchandises

WSP détient une vaste expérience dans la conception de cadres tarifaires et réglementaires allant d'incitatifs à l’adoption de véhicules moins polluants jusqu’aux frais de congestion. De nouveaux services de mobilité et la mobilité comme service (dans son sens européen), généreront des forfaits d’offres multimodales et de nouveaux modèles de tarification qui forceront le secteur public à réagir. La tarification des services individuels de mobilité sera faite par des fournisseurs privés qui entreront alors en interaction avec les impératifs sociaux et les règles du marché. Ce nouveau contexte orientera les choix de transport des utilisateurs individuels et globalement, l’efficacité du système de transport. Tout en remplissant les besoins en politiques de tarification d’ensemble pour plusieurs modes de transport différents, il faudra garder à l’esprit que les politiques actuelles en ce domaine tomberont peut-être alors en désuétude. La propriété automobile et les taxes sur le carburant, de même que les frais de stationnement perdraient de leur importance. Même en matière de tarification de la mobilité, les nouvelles technologies ont un rôle à jouer.

PLANIFICATION ET CONCEPTION

Infrastructure routière : Nous concevons et définissons les infrastructures routières qui permettent la connectivité entre véhicules (de véhicule à véhicule et de véhicule à infrastructure).

Expertise en télécommunications : Nous fournissons l’expertise en télécommunications pour supporter les applications et les services de véhicules connectés et autonomes, incluant l’alimentation des véhicules électriques et le paiement pour les services.

Gestion de données, entreposage et intégration : Nous concevons et opérons des systèmes qui gèrent d’importants volumes de données provenant de véhicules connectés et qui traduisent ces données en informations utilisables par les centres de gestion des transports et les applications spécifiques à certaines agences.

Conception et intégration de systèmes : Nous définissons, concevons et intégrons des systèmes qui permettent aux véhicules et aux services de transport de fonctionner en combinaison avec les installations requises pour le paiement et le partage.

OPÉRATIONS ET SÉCURITÉ DES RÉSEAUX

Les véhicules connectés, autonomes et à très faibles émissions sont tous susceptibles de venir perturber les modèles actuels d’opérations routières et de réseaux de transport. Leur introduction dans les réseaux de transport a des conséquences sur la sécurité des opérations.

Chez WSP nous avons mis au point des modèles pour évaluer l’impact de l’arrivée des véhicules connectés autonomes (CAV) et des véhicules très peu polluants (ULEV) sur l’opération et la sécurité des réseaux. Nos modèles permettent aux autorités routières d’en planifier l’introduction en regardant le système dans son ensemble au lieu de traiter chacune de ses parties séparément. L’approche équilibrée du cadre de travail permet d’évaluer objectivement les impacts potentiels positifs et négatifs de ces bouleversements technologiques en déterminant, par exemple, en quoi les infrastructures existantes devront être adaptées ou remplacées. Au Royaume-Uni, nous avons utilisé cette approche pour les premiers corridors connectés réels et pour tester des convois de camions autonomes.